Le raccordement électrique

Qu’est ce qu’un raccordement électrique ?

On appelle raccordement électrique ou branchement l’ensemble des installations (câbles et appareils) destiné à relier le réseau de distribution publique basse tension à votre installation intérieure.

- Si le réseau de distribution est souterrain, le branchement sera souterrain,

- Si le réseau de distribution est aérien, le branchement sera aéro-souterrain (le câble est fixé sur le poteau électrique sur la voie publique puis est enterré jusqu’au disjoncteur).

En règle générale, les logements sont alimentés par un branchement monophasé. La puissance de raccordement dépend de vos besoins.

La distribution monophasée présente un certain nombre d’avantages :

- votre installation intérieure est plus simple et son coût plus faible,

- la puissance souscrite peut entrainer une économie sur la prime fixe (en triphasé une puissance nécessaire de 12 kVA peut éventuellement être ramenée à 9 kVA en monophasé en fonction de vos utilisations).

Cependant, le branchement triphasé s’impose si vous désirez utiliser des appareils comportant un moteur triphasé ou dans le cas d’impossibilité technique du réseau.

Comment fonctionne la facturation des raccordements ?

Le barème de facturation des raccordements, mis en œuvre par le Gestionnaire du réseau de distribution d’électricité local (GRD) décrit le mode de calcul de votre contribution au coût du raccordement sur la base d’un raccordement de référence (solution technique qui minimise la somme des coûts de réalisation dans des conditions techniques et administratives réalisables).

Deux modes de calcul sont utilisés pour établir le montant de cette contribution :

• soit une formule simplifiée (cas les plus fréquents) qui comprend :
un coût fixe + un coût variable x longueur du raccordement individuel.
Les coefficients « coût fixe » et « coût variable » de la formule simplifiée dépendent notamment de la puissance de raccordement, de la longueur du raccordement et de l’emplacement du point de livraison.

• soit un chiffrage basé sur des coûts standards ou des coûts unitaires d’ouvrages, ou sur des devis spécifiques, dans tous les autres cas.

Qu’est ce que la puissance de raccordement ?

Le demandeur du raccordement individuel en basse tension choisit sa puissance de raccordement entre les 2 paliers techniques standards :
- 12 kVA monophasé
- 36 kVA triphasé.
La puissance de raccordement est demandée dès la demande d’autorisation d’urbanisme pour la réalisation de l’étude électrique qui permet au GRD d’apprécier les besoins d’extension de réseau éventuellement nécessaires.

Logo HMS energie Pour obtenir des informations concernant votre projet, consultez nous en appelant au 0 969 397 901 (appel non surtaxé). Pour télécharger le document, cliquez ici.

CAS PARTICULIER :

La chute de tension acceptable dans chaque branchement est fixée à 2 %.
Lorsque cette limite ne peut être respectée (en raison de la puissance souscrite ou de la distance entre l’emplacement du disjoncteur et le point de raccordement au réseau électrique), le compteur sera placé dans le coffret en limite de parcelle et le disjoncteur sera installé dans un autre coffret placé au dos de celui-ci accueillant le compteur.
Les modalités de ce raccordement seront définies lors de l’étude du branchement.